La traversée des Alpes

Quoi de mieux pendant l’été que de prendre un peu d’altitude pour traverser les Alpes et retrouver des températures clémentes, plus propices à la pratique de la moto ?

Prendre de la hauteur n’a en effet jamais fait de mal à qui que ce soit, bien au contraire !

Nous voilà donc partis pour traverser les Alpes par tout ce qu’ils comptent de cols élevés et parfois enneigés. Détail important cependant, quand on se lance dans ce type de voyage, surtout au printemps, il vaut mieux se renseigner avant de partir pour savoir si les cols sont tous ouverts. Même si les températures sont clémentes en plaine, on peut en effet avoir des surprises.

IMG_1331Sachez que si un col est fermé mais la route accessible, et que vous empruntez la route, votre assurance ne vous couvrira pas en cas de problème. Les moins joueurs s’abstiendront, les autres…

M’enfin à cette période de l’année point de cols fermés, donc nous débutons notre périple à Sisteron, sur le marché, pour s’enquérir de quelque nourriture afin de pique-niquer dans un coin perdu.

 

 

Le pique-nique sera donc composé de charcuteries et de fruits de saison, en toute simplicité.

IMG_1332

Il n’y aura cependant pas trop de blabla sur le présent article.

En effet il n’y a pas grand chose à dire à part que cet itinéraire vous scotche en terme de paysages et de beauté de la nature. Laissons donc la part belle à cette dernière…

On se dirige donc depuis Castelane vers le Col de Vars et ses 2 108 m d’altitude :

IMG_1361

IMG_1360

IMG_1357

IMG_1354

IMG_1351

IMG_1349

IMG_1342

Et c’est parti pour un bon safari photos en altitude !

IMG_1339

Le roadbook nous dirige donc vers le Col de l’Izoard

IMG_1373

IMG_1367

IMG_1366

IMG_1365

IMG_1364

Capture d’écran 2016-08-07 à 13.47.07

On file ensuite sur le Col de Mongenève !

IMG_1392

IMG_1390

IMG_1389
IMG_1387

IMG_1384

IMG_1382

IMG_1381

IMG_1373

IMG_1367

IMG_1366

IMG_1365

IMG_1364

La frontière italienne est passée, et nous roulerons enfin en Italie quelques kilomètres avant de retourner en France

IMG_1395

« Bon alors qu’est-ce qu’il fout Nico ?

Il en a donc pas marre de s’arrêter toutes les cinq minutes pour prendre une photo ? »

IMG_1394

La route se poursuit jusqu’au Mont Cenis

IMG_1427

IMG_1426

IMG_1425

IMG_1424

Le barrage du Mont Cenis offre une couleur turquoise des plus magnifiques !

IMG_1417

IMG_1415

IMG_1412

IMG_1411
IMG_1407

IMG_1406

IMG_1404

IMG_1403

On se dirige ensuite vers le Col de l’Iseran où nous ferons une superbe pause pique-nique bucolique.

Nous profitons de la plénitude du lieu car la météo est superbe.
IMG_1473  Capture d’écran 2016-08-07 à 14.25.00

IMG_1447

IMG_1434

IMG_1430

Il fait chaud, donc il faut rafraichir la bière locale. L’eau du torrent est idéales pour cela…

IMG_1428
Capture d’écran 2016-08-07 à 14.31.08

Capture d’écran 2016-08-07 à 14.33.14

IMG_1468

Il faut savoir profiter de l’instant présent, sans se mettre la pression.

Une sieste est donc bien méritée après ce festin local, avant de repartir à l’assaut des autres cols alpins qui nous attendent !

En effet nous sommes au milieu d’un forêt de virolos. Nous sommes donc joyeux de repartir car les routes nous attendent.

Capture d’écran 2016-08-07 à 14.17.09

La fraicheur est de mise. Le sommet du col est en effet encore enneigé en juin !

IMG_1481

IMG_1479

IMG_1476

IMG_1475

IMG_1484

IMG_1485

IMG_1482

La balade alpine se poursuit donc en direction du Barrage de Roselend, en passant aux abords du lac du Chevril constitué par le barrage de Tignes.

IMG_1486

Les routes sont toujours superbes, et il faut cependant composer avec la faune locale…

Capture d’écran 2016-08-07 à 14.50.58

IMG_1489

Nous arrivons sur la magnifique route du Cormet de Roselend

IMG_1507

IMG_1496

IMG_1493

IMG_1508
IMG_1505

Cherchez l’intrus !

Les mauvaises réputations ne sont pas toujours empreintes de vérités. Ma vieille DUCATI SS carburée aura en effet réalisé tout ce roadbook alpin sans causer le moindre problème. Elle s’est de plus montré particulièrement, confortable.

IMG_1504

IMG_1494

Au loin on aperçoit la montagne en feu !

IMG_1501

IMG_1500

IMG_1497

Les cols des Saisies et des  Aravis sonnent la fin de ce roadbook alpin, que je ne saurais trop vous suggérer de réaliser !

Il faut faire cela au moins une fois dans sa vie, un peu comme la transpyrénéenne…

IMG_1511

IMG_1510

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LE ROADBOOK !

Pour transformer les liens GoogleMaps ci-dessus et les intégrer dans votre GPS c’est très simple !
Suivez les étapes suivantes :
1- Téléchargez ITN Converter
2- Copiez l’URL de GoogleMaps
3- « Ouvrir fichier » et coller l’URL en modifiant le lien Googlemaps dans le format de votre GPS
C’est simple, rapide, et cela vous permettra de vivre une expérience sympathique sur ces routes magnifiques !

Capture d’écran 2016-08-09 à 00.28.13

1 Comment

  • Denis 19 août 2021 at 18h55

    Salut Nicolas,
    Bravo pour ton site que j’ai découvert par hasard et dont j’apprécie la philosophie du motard voyageur.
    Tes conseils et roadbook bien utiles m’ont décidé à faire une virée alpine …
    Comme écrirait Sylvain Tesson : «  Aller à moto c’est traverser les paysages à coup de poignet »
    Bonne continuation pour tes nouveaux roadbook !
    Denis un sexagénaire qui roule encore avec sa GS

    Reply

Leave a Comment