Au Sud des Corbières : Gorges de Galamus et châteaux Cathares

Je vous emmène aujourd’hui au Sud des Corbières, dans l’extrême Sud de la France, où se trouve un petit coin de paradis situé à l’Ouest de Perpignan. Si vous êtes en vacances dans les Pyrénées Orientales, n’hésitez pas à sortir de la plage pour vous enfoncer dans l’arrière pays de Perpignan. On y découvre de belles routes, des châteaux forts et de superbes paysages.

Nous allons d’abord nous rendre à Tuchan, sur une route bourrée de virolos, pour ensuite aller découvrir deux châteaux perchés en haut des collines, et enfin nous découvrirons les gorges de Galamus.

La meilleure période pour visiter cette région est le printemps ou l’automne. En été les fortes chaleurs et l’afflux de touristes rendent l’exercice moins sympathique. Pour ma part je suis donc allé dans ce coin début juin. Température idéale et personne sur les routes histoire de profiter de la beauté du lieu en toute quiétude  !

Nous partons donc de Rivesaltes pour prendre la D12 qui nous fait grimper en altitude.

La route est top, pas très large mais avec un bitume en très bon état.
Cela vous permet de profiter des virolos qui s’offrent à vous.

Au loin en direction de l’Est vous avez une vue imprenable sur la Mer Méditerranée.

Le paysage qui s’offre à nous est fait de collines abruptes et de larges vallées occupées par les vignes.

La D12 qui descend sur la village de Vigneau est à l’image du reste des route que j’empreinte ce matin : un vrai paradis pour motard.

On voit au loin dans la vallée le village de Vigneau, vers lequel nous nous dirigeons ensuite.

Cette portion est incroyable. Les enchainements de virages sont un vrai délice, tout comme la vue sur la collines.

En passant jetez un oeil en passant au sommet de la colline sur votre droite. Vous y apercevrez un reste de château fort. La région est bien connue pour ses ruines de châteaux datant du moyen âge. On le verra encore plus dans la deuxième partie du roadbook où nous verrons deux des plus célèbres d’entre eux.

Ci-dessus le petit village de Paziols, qui ne manque pas de charmes. Après ce village on va découvrir une autre portion du roadbbok qui se resserre dans les montagnes.

Ces paysages minéraux sont de toute beauté.

Comme vous le voyez sur les photos les vallées sont couvertes de vignes. La production de vin est une des spécialités du coin. Vous pouvez visiter plusieurs caves pour découvrir les crus locaux, et notamment le Mas Amiel.

L’histoire du MAS AMIEL débute comme dans un film : en 1816 autour d’une table de jeu, l’évêque de Perpignan perd son domaine face à un ingénieur des Ponts et Chaussées, Raymond Etienne Amiel. La propriété compte alors 10 hectares de vignes plantées en pleine garrigue.
En 200 ans l’expansion du MAS Amiel fut considérable, Le domaine compte aujourd’hui 170 hectares et 130 parcelles.
Si au 20eme siècle le domaine s’est distingué comme étant un des plus grands producteurs de vins doux naturels, le début du 21eme siècle a été marqué par la reprise du vignoble par Olivier Decelle. Il a complété la gamme du MAS AMIEL par des grandes cuvées de rouge et de blanc sec.

« Le Mas Amiel représente un patrimoine historique considérable, riche de la diversité de ses terroirs, de ses paysages et de ses 130 parcelles. Le protéger et le valoriser est ma priorité absolue : préservation de la vie des sols et pratique d’une viticulture respectueuse de l’environnement. Rien ne serait possible sans une équipe compétente, volontaire et dynamique. Les nouvelles cuvées TERRES RARES, VINTAGE RESERVE, VINTAGE CHARLES DUPUY, sélections parcellaires, pour ne citer qu’elles, révèlent l’incroyable potentiel de MAS AMIEL pour créer des histoires et des vins différents ». OLIVIER DECELLE

Source : ruedesvignerons.com

Après avoir tourné à droite sur la D117, vous parcourrez quelques kilomètres sur cette route en direction de l’Ouest et de notre prochain spot : la route des châteaux cathares.

A Maury on tourne à droite en direction du Nord sur la petite D19 qui grimpe dans les collines en nous offrant un superbe panorama sur la vallée. On se dirige alors vers le Grau de Maury et le château de Quéribus.

Vue magnifique sur les premiers reliefs des Pyrénées

Le Grau de Maury est un col qui culmine à 432m et sépare le territoire des communes de Cucugnan située dans l’Aude et de Maury dans les Pyrénées-Orientales.

Au loin en levant le nez on distingue une petite construction accrochée à la montagne : le château de Quéribus, vers lequel nous nous dirigeons.

L’histoire de la région est fortement liée à celle de ces châteaux cathares.

A l’issue de la croisade contre les Albigeois, le roi entend bien asseoir son pouvoir sur un territoire nouvellement conquis. Pour y arriver, est érigée en quelques décennies une série de sites défensifs dominant les vallées, épousant les reliefs accidentés. Leur mission est multiple. Eléments de défense face à la puissante couronne d’Aragon, ils surveillent la nouvelle frontière issue du traité de Corbeil signé en 1258.

S’élevant à 728 mètres, Quéribus domine aujourd’hui le village de Cucugnan.

Tarif des entrées : 7 à 9€ pour les adultes en fonction avec un ou deux spectacle offert à Cucugnan
Durée de la visite : 1 heure
Accès : 10mn de marche par un sympathique sentier

En redescendant du château on profite de la magnifique vue sur la vallée.

Nous arrivons ensuite au village de Cucugnan, célèbre pour son curé dépeint par Alphonse Daudet et incarné par Fernandel.

On repart en direction de l’Ouest pour nous rendre à Rouffiac des Corbières, où se trouve le château de Peyrepertuse

La route est toujours aussi savoureuse… un revêtement parfait et des enchainement de virages qui n’en finissent pas.

Avant d’arriver à Rouffiac des Corbières, on prend une petite route sur la gauche qui nous emmène au château de Peyrepertuse, que l’on distingue en haut de la colline.

Le château de Peyrepertuse est aussi connu sous le nom de « Carcassonne Céleste » car il est le plus grand des châteaux appartenant aux «Cinq fils de Carcassonne» composés de Termes, Aguilar, Puilaurens et Quéribus. Pour la petite anecdote, sachez que Peyrepertuse signifie « pierre percée ».

En redescendant on a une superbe vue sur la vallée.

Nous nous rendons ensuite sur le dernier spot touristique de cette balade dans les Corbières : les Gorges de Galamus.

Il s’agit d’une minuscule route qui longe un canyon creusé les eaux de l’Agly, rivière des Aigles.

La route est très étroite. En période estivale il n’est pas possible de s’y arrêter, car les voitures ayant de la peine à se croiser, il ne faut pas trainer sur le trajet sous peine de bloquer la circulation sur ce site naturel. Forcément quand on passe comme moi un jeudi en hors saison, on peut davantage profiter de l’instant présent dans ce site naturel magnifique.

La profondeur du canyon peut atteindre 500m par endroits.

La route est creusée dans la roche. Un petit mur vous protège du vide.
Le site est plutôt impressionnant.

Mais pourquoi construire une telle route au XIXe siècle ? 

Elle fut taillée dans la roche à coup de barre à mine par quelques ouvriers suspendus dans le vide avec des cordes. Un travail de titans dont on a du mal à imaginer la pénibilité tellement le défi est gigantesque. Ce défi technique fut justifié par la création d’une liaison routière avec Saint Paul de Fenouillet, centre économique important à l’époque du fait de la présence de nombreuses foires dans cette ville.

C’est aussi un défi technique que l’homme s’est lancé à l’époque. La route fut terminée en 1892.

La sortie des gorges vous offre un magnifique panorama sur la vallée.

Voici venue la fin de ce petit voyage dans les Corbières !

J’espère que ces quelques photos vous auront donné envie d’aller visiter ce magnifique coin de France. Et bien sûr je reste à votre disposition si vous souhaitez des infos pour vous rendre là-bas.

CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER LE ROADBOOK

Pour transformer les liens GoogleMaps ci-dessous et les intégrer dans votre GPS c’est très simple !
Suivez donc les étapes suivantes :
1- Téléchargez ITN Converter
2- Copiez l’URL de GoogleMaps
3- « Ouvrir fichier » et coller l’URL en modifiant le lien Googlemaps dans le format de votre GPS
C’est simple, rapide, et cela vous permettra donc de vivre une expérience sympathique sur ces routes magnifiques !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

No Comments

Leave a Comment