Col de Port, vallée de Bethmale & d’Ustou, et Port de Lers

Col de Port vallée de Bethmale et d’Ustou… bien sûr en lisant le titre de cet article vous vous demandez où peuvent se trouver ces lieux au nom barbare…

Aujourd’hui je vous emmène dans les Pyrénées, au Sud de la France. Un pays magique où les reliefs prononcés offrent à tous les motards des zig zags endiablés dans lesquels vous adorerez danser ! Dans ce coin on passe son temps à prendre de l’angle de droite et de gauche, à monter et descendre des cols, et à traverser des paysages magnifiques.

Nous allons rouler à l’Ouest de Tarascon d’Ariège, dans le parc naturel des Pyrénées Ariégeoises. La boucle fait 171km. On peut donc aisément la faire sur une journée en s’arrêtant déjeuner sur la dans les nombreuses auberges et autres points de ravitaillement que vous trouverez dans ce coin de paradis.

Je vous avais fait découvrir une autre balade dans le coin que je vous invite à redécouvrir en  cliquant ici

1- Route du col de Port

Première étape de cette balade : la route du col de Port. C’est un peu un passage obligé quand on décide de faire la traversée des Pyrénées. C’est en effet le premier grand col que l’on passe sur cet itinéraire. Et qui dit grand col, dit forcément virages à gogo magnifique vue une fois en haut !

La route du Col de Port n’est pas large. C’est plutôt une charmante départementale sur laquelle on va surtout admirer le paysage, plutôt que de chercher à lécher le bitume avec ses cale pieds…

Arrivé au col, à 1249m d’altitude, on a une magnifique vue sur la vallée.

 

La descente est tout aussi agréable que la montée. Mais si celle-ci avait été faite sur une route bien dégagée, en redescendant on bénéficie de l’ombre de la forêt, très appréciable en cas de forte chaleur estivale.

 

2- Vallée de Bethmale

Après un petit crochet par Saint Girons, on arrive à Castillon en Cousserans d’où démarre la sublime vallée de Bethmale. L’origine de ce nom du gascon Beth qui veut dire « belle » et du mot Malh qui signifie « montagnes rocheuses ». Et le fait est que cet endroit magnifique présente des paysages magnifiques.

La vallée compte six villages : Arrien, Aret, Samortein, Ayet, Tournac et Villargein. Du fait de l’isolement naturel de cette vallée encaissée, leurs habitants ont donné à ce lieu une identité et une atmosphère particulière. Et malgré un dépeuplement propres aux régions reculées de notre belle France, les villageois ont réussis à maintenir les traditions et le folklore local qui rendent cet endroit très attractif pour les touristes.

Les Bethmalais sont très connu de part leur volonté de préserver leurs traditions et coutumes locales. Ils ont fondé l’une des plus ancienne association française d’art populaire datant de 1906. Basé sur la transmission orale de l’héritage culturel, cette association préserve les traditions, et notamment les costumes et les célèbres chaussures à pointe relevée. L’association porte témoignage de ses traditions au travers de spectacles, d’ouvrages, d’expositions et conférences sur le plan national et international. Plus d’info : www.bethmalais.com

Autre spécialité locale : le bethmale ou ouater

C’est un fromage très ancien. Le roi Louis VI le Gros a participé à sa renommée lors de son passage dans la région au XIIe siècle.

Autrefois réalisé durant l’été quand les vaches étaient en estive, ce fromage est désormais produit par les paysans de la vallée en période hivernale quand les vaches sont à l’étable. Il est d’abord coagulé par ajout de présure, puis le caillé est coupé « au sabre », moulé et salé à sec. L’affinage dure entre 3 et 10 mois, sur des planches en sapin. La croûte est frottée à la morge avec une brosse. Un brossage quotidien donne une croûte orangée.

Sa période de consommation idéale s’étale en août et septembre, mais il est excellent d’avril à novembre, après un affinage de 5 à 6 mois.

En arrivant à Ayet en Bethmale on découvre la chapelle Saint Michel.

En vallée de Bethmale la nature est très présente. Et au printemps le vert domine l’ensemble des paysages.

La route de la vallée n’arrête pas de tournicoter et son revêtement en bon état en fait un spot fréquenté par les motards locaux comme les touristes de passage.

Un des attraits de la vallée réside également dans le petit lac de Bethmale que l’on peut découvrir au milieu de l’itinéraire.
N’hésitez pas à vous arrêter pour découvrir cette merveille !

L’endroit est sauvage et préservé. Un grand bain de chlorophyle !

Quelques pêcheurs habitués des lieux profitent de cet écrin de nature pour s’adonner à leur passion.

 

On repart ensuite dans la montagne en profitant de l’air pur et du paysage…

Petit passage au col de la Core, à 1395m d’altitude

Il arrive souvent qu’au détour d’un virage on tombe sur une cascade rafraichissant l’atmosphère

 

3- Vallée d’Ustou

Cette vallée débute dans la commune de Seix. Derrière ce nom fort sympathique se cache un petit village de montagne très agréable, où vous pourrez faire une pause en terrasse ou vous restaurer.


On poursuit notre itinéraire en longeant la rivière Salat.
La route nous offre toujours de superbes enchainement de courbes sur un bitume parfait.

La route grimpe à 1110m d’altitude pour le passage du col de Satrape

Vous pouvez faire un aller et retour sur la D68 qui grimpe à la station de Guzet Neige.
Le plafond étant très bas le jour de mon passage dans le coin, je n’ai pas fait ce crochet car la vue était bouchée par les nuages. Mais quand le ciel est dégagé la vue y est superbe !

En encore de magnifiques cascades au bord de la route…

On arrive ensuite à Aulus les bains

4- Port de Lers

Nous allons ensuite monter encore dans la montagne pour passer le Port de Lers, un col situé à 1517m d’altitude.

Lors de mon passage dans le coin hélas le ciel était plutôt encombré…
Je n’ai donc pas pu bénéficier pleinement des magnifiques points de vue offert par cette magnifique route de montagne.

La route serpente dans la montagne et on arrive ensuite sur le magnifique étang de Lers.

Ce lac naturel est situé à 1274 m d’altitude au carrefour des vallées de Massat, de Vicdessos par le Port de Lers et d’Aulus-les-Bains par le col d’Agnes. Dominé par le Mont Béas, le Mont Ceint et le Pic des Trois Seigneurs (2199 m), entouré de vastes prairies aux pentes faiblement marquées, c’est l’un des plus beaux sites des Pyrénées Ariégeoises

Une fois passé le Port de Luers, le ciel se dégage pour voir enfin apparaître un peu de soleil !!

La route redescend pour nous permettre de rejoindre notre point de départ à Tarascan d’Ariège…

Voilà c’est la fin de cette superbe balade dans les Pyrénées !

A bientôt pour de nouvelles aventures….

CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER LE ROADBOOK

Pour transformer les liens GoogleMaps ci-dessous et les intégrer dans votre GPS c’est très simple !
Suivez donc les étapes suivantes :
1- Téléchargez ITN Converter
2- Copiez l’URL de GoogleMaps
3- « Ouvrir fichier » et coller l’URL en modifiant le lien Googlemaps dans le format de votre GPS
C’est simple, rapide, et cela vous permettra donc de vivre une expérience sympathique sur ces routes magnifiques !

 

 

 

 

 

 

1 Comment

Leave a Comment