Mercantour : route des trois cols – Alpes de Haute Provence

L’idée de départ était donc de partir en virée dans les Alpes de Haute Provence. Proche de la frontière italienne, au centre du triangle formé par les villes de Marseille, Nice et Grenoble, les Alpes de Haute-Provence sont l’un des plus grands départements de France (6925 km²) pour l’une des plus faibles densités de population (155 000 habitants). Ce petit coin de paradis bénéficie d’un ensoleillement des plus élevés de France, avec 300 jours de soleil. Le coin est très apprécié par les randonneurs et ceux qui souhaitent s’échapper un temps de ce monde de fous dans lequel on vit. Dépaysement assuré donc, et quiétude des lieux propice à un repos du corps et de l’esprit !
12096336_10208124270323938_1426682553528977258_n

 

En regardant ma carte j’ai donc vu une route sympathique qui sillonne de col en col.

Je vois écrit « Col d’Allos », et je me souviens que mon beau père l’a fait en voiture un été. Je décide de l’appeler, et l’entend me dire « Mon Dieu ne va pas là-bas malheureux, les routes ne sont pas des routes, étroites et défoncées, on ne passe pas à deux voitures. C’est beaucoup trop dangereux ! »
Je regarde la carte Michelin, et en effet il est stipulé « Parcours difficile ou dangereux ».

C’est pile poil ce qu’il me faut pour vivre une aventure digne de ce nom entre potes !

J’appelle donc Gilou, qui se montre direct intéressé et ramènera avec lui un de ses potes désireux de faire prendre l’air à sa Superduke. Tant qu’à faire on décide de réaliser ce roadtrip juste avant l’hiver, pour corser un peu l’exercice. Départ donc à l’automne pour découvrir le coin. On vérifiera bien évidemment avant de partir que les cols en question sont toujours ouverts.

On sera donc 3 potes, sur 3 twins, pour faire 3 cols !

IMG_2666

Départ donc de cette fabuleuse virée dans les Alpes de Haute Provence.

Rendez-vous donné aux abords de Digne Les Bains.
Comme par magie je retrouve mes collègues sur la route, au détour d’un croisement.
On file depuis Digne sur la D900 qui selon Gilou est un pur moment de bonheur.

Le Gilou il connaît le coin par coeur, et il ne se trompe que rarement… en effet voyez plutôt :

IMG_2599

IMG_2600

On file jusqu’au Lac de Serre Ponçon, sur des routes qui nous offrent donc des vues sublimes sur ce paysage magnifique.

IMG_2607

Nous sommes partis en fin de saison en octobre.

A cette période de l’année il fait encore chaud, et nous bénéficions de plus d’une lumière magnifique.

IMG_2603

IMG_2606

IMG_2604

Sur la route nous croisons la faune locale…
On tient fermement nos motos car ces bestioles sont du genre affectueuses et un peu brusque, genre pousse toi de là que je m’y mette !

IMG_2627

Les routes des Alpes de haute Provence sont superbes, et offrent donc des panoramas à couper le souffle !

IMG_2622

Vue générale…

IMG_2611

…on zoom…

IMG_2616

…et on zoom encore davantage !

IMG_2619

Tout cela donne une furieuse envie de chausser des pompes de marche pour aller sur les sommets !

Mais nous devons cependant poursuivre notre route. La rando ce sera pour plus tard, on a de la route à faire.

IMG_2615

IMG_2629

1er objectif du séjour : la Cîme de la Bonnette

Une fois arrivés à Jausiers, à l’Est de Bercelonnette, on prend donc la route de la montagne… et on oublie pas de faire le plein parce qu’en effet on est pas sûrs du tout de retrouver de l’essence avant longtemps.

Ambiance hors saison, commerces et routes fermées, il faut donc anticiper et se renseigner avant de s’aventurer dans ces contrées à cette époque !

IMG_2630

Les lacets et superbes virolos s’enchaînent, il n’y a personne en cette saison.

IMG_2639

Le décor est sauvage et majestueux !

Le silence domine, on se prendrait presque à méditer devant un tel paysage.

IMG_2637

IMG_2640

IMG_2638

IMG_2685

Le sommet approchant, l’herbe se fait de plus en plus rare,

et les roches de plus en plus présentes.

IMG_2643

IMG_2647

Le paysage est parfois carrément lunaire et fait penser à des films de science fiction.

IMG_2648

IMG_2650

Arrivée au sommet…

Il est certain que l’absence totale de touristes aura rendu ce moment magique !

On se sent en totale communion avec Dame Nature, subjugués par la beauté du paysage qui nous entoure.

IMG_2657

IMG_2654

Les premières neiges de la saison étaient arrivées une semaine auparavant. Nous avons eu la chance de voir le redoux nous permettre de monter au col, qui était cependant fermé entre 19h et 10h à cette époque de l’année (octobre).

Si vous décidez de partir dans ce coin au printemps ou à l’automne, il vaut mieux appeler les offices de tourisme et la DDE avant de partir pour être sûr que les cols sont ouverts.

En effet si le col est fermé, et que vous vous aventurez sur la route, il vaut mieux éviter d’avoir un accident sinon vous n’êtes pas assuré !

Sinon vous trouvez toutes les infos sur internet, bien évidemment : Info Route 05

IMG_2652

La descente de la Cime de la Bonnette se fera en roue libre, un exercice que Gilles et moi adorons pratiquer.

L’absence de bruit du moteur rend cette portion de route encore plus merveilleuse.

IMG_2680

IMG_2682

La KTM SMR serait-elle l’outil idéal dans les routes de montagne ?
Assurément !
Enfin pas pour ce qui concerne le confort, qui sur les longues distances laisse à désirer.
A moins que ce ne soit la vieille carcasse du pilote qui ait du mal à supporter la rudesse des suspensions autrichiennes.

IMG_2676

IMG_2678

Personne à l’horizon, on laisse aller nos montures en roue libre dans les virolos…

IMG_2687

Nous nous dirigeons ensuite vers Auron, qui sera le lieu de notre étape du soir. Cette station village, située à 1600m d’altitude, est à moins d’1h30 de Nice, et aux Portes du Parc national du Mercantour. Elle vous propose des solutions d’hébergement et d’activités sportive pour les vacances où ski ou d’été. Cette petite station offre convivialité, détente,  et divertissements !

Cette station de ski était désertée par les touristes lors de notre passage en automne. Les professionnels étaient en pleine préparation de la saison hivernale, et la plupart des hôtels étaient fermés. Mais on a réussi à trouver une chambre dans l’hôtel Edelweiss (04.93.03.40.48).

Un hôtel tout à fait correct avec un super petit déjeuner et une équipe très accueillante !

Capture d’écran 2016-05-28 à 11.07.40

 

Le lendemain matin… départ pour le Col de la Cayolle !

IMG_2715

La nature et l’approche de l’automne nous offrent toujours des variations de couleurs fabuleuses !

IMG_2717

IMG_2723

IMG_2732

La route n’est pas large, mais nos twins agiles et bourrés de couple nous donnent beaucoup de plaisir.
Le terrain de jeu idéal pour ce type de motorisation.

IMG_2728

IMG_2726

Variations de couleurs automnales, toujours aussi belles.

IMG_2750

IMG_2724

IMG_2737

IMG_2735

Et comme d’habitude je vois des visages partout…
On se sent parfois observés dans les montagnes des Alpes de Haute Provence!

IMG_2734

IMG_2733

IMG_2745

IMG_2741

Arrivée au Col de la Cayolle :

IMG_2767

IMG_2766

IMG_2764

En haut du col nous tombons sur un groupe de clients Volkswagen.

Un groupe de 4×4 au diesel polluant plus que de raison, enfin surtout plus que la norme autorisée, parcourent les routes de cet écran de nature sauvage.  Ils viennent d’Allemagne par l’autoroute et ne mettront pas une roue dans les chemins… et finalement ça n’est pas plus mal.

IMG_2765

Descente du col en direction de Bercelonnette… toujours en roue libre pour profiter de l’ambiance des montagnes.

IMG_2799

On se croirait parfois au Canada  !

IMG_2774

Ma cabane au Canada… tapie au fond des bois…

IMG_2775

IMG_2776

IMG_2760

T’aurais presque envie de sortir une canne pour pêcher à la mouche… mais tu ne sais pas pêcher !

IMG_2771

IMG_2769

Nous nous arrêtons pour le repas au bord de la route dans une petite épicerie / café de village.
Le repas sera plutôt frugal et plutôt cher, et cette adresse ne fera pas partie de nos bonnes adresses à conseiller.
Mais on s’est reposé avant la dernière ligne droite, et c’est l’essentiel.

Enfin ligne droite, façon de parler, car ce week-end aura été sous le signe des virolos du début à la fin ! 

IMG_2787

IMG_2777

IMG_2784

Direction ensuite la dernière étape de notre week-end : le Col d’Allos

La route qui mène au col nous plonge à nouveau dans cette ambiance la nature sauvage des Alpes de haute Provence.

On en prend plein les yeux, ce moment est à l’image du reste du week-end, empreint de contemplation et de plénitude.

IMG_2791

IMG_2794

IMG_2793

Les couleurs automnales sont juste magnifiques !

Nous avons vraiment bien choisi notre week-end. On bénéficie d’une météo extra mais aussi d’un timing parfait pour admirer ces couleurs de nature automnale.

IMG_2786

IMG_2797

IMG_2798

Arrivée au Col, ambiance particulière…

IMG_2802

IMG_2801

IMG_2800

Fin du voyage… les paysages des Alpes de Haute Provence toujours aussi beaux .

IMG_2799

IMG_2792
J’espère que ce voyage vous a plu !
N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou besoin d’aide pour organiser un voyage là-bas.

J’avais fait deux autres roadtrips très sympas dans le coin :
– Une balade dans l’arrière pays niçois pour découvrir le  Col de Turini
– Un week-end à la découverte des Gorges du Verdon et de la Madone d’Utelle

Voici la carte de ce fabuleux roadtrip dans les Alpes de Haute Provence :

12096336_10208124270323938_1426682553528977258_n

Cliquez ICI  pour voir l’itinéraire

Pour transformer les liens GoogleMaps ci-dessous et les intégrer dans votre GPS c’est donc très simple !
Suivez en effet les étapes suivantes :
1- Téléchargez ITN Converter
2- Copiez l’URL de GoogleMaps
3- « Ouvrir fichier » et collez enfin l’URL en modifiant le lien Googlemaps dans le format de votre GPS
C’est simple, rapide, et de plus vous permettra de vivre une expérience sympathique sur ces routes magnifiques !